Traitement de l'acier Waterproof


Ce traitement confère aux pièces en acier une protection supplémentaire, ce qui augmente leur durabilité face aux conditions atmosphériques qui provoquent la corrosion.

Il s'agit d'une galvanisation à froid ou d'un zingage électrolytique, par lequel les pièces d'acier sont recouvertes d'une fine couche de zinc d’entre 8 et 15 um dans un bain à basse température. Ensuite, une passivation au chrome est appliquée pour augmenter la protection et, enfin, un scellement est effectué.

Ce processus de zingage est différent de la galvanisation à chaud et évite que les pièces ne soient déformées par la chaleur et que les trous des pièces ne soient bouchés, ce qui donne une finition beaucoup plus fine et beaucoup plus adaptée à l'utilisation des produits TecroStar.

Après l'application de ce revêtement de zinc, les pièces sont laquées avec le processus standard de haute qualité caractéristique de TecroStar, avec une peinture en poudre de polyester, pour obtenir une finition parfaite dans la couleur souhaitée par le client, augmentant également la protection contre la corrosion en créant ce que nous appelons une barrière sandwich (acier + revêtement de zinc + laquage).

Avec le traitement de l'acier Waterproof TecroStar, une protection élevée est obtenue sur les parties en acier, obtenant le classement suivant :

● Catégorie de corrosivité C4 avec une faible durabilité.

● Catégorie de corrosivité C3 avec une durabilité moyenne.

● Catégorie de corrosivité C2 avec une durabilité élevée.

La durabilité est obtenue en testant les pièces selon les critères de la norme européenne EN ISO 12944. La norme indique que la durabilité n'est PAS une "période de garantie". Elle est une considération technique qui peut aider le propriétaire à établir un programme d'entretien. Les tests, donc, sont effectués pendant un nombre donné d'heures dans des conditions uniformes appliquées à des surfaces lisses. La réalité est que les conditions climatiques et environnementales sont très variables.

Durabilité

Période

Faible

Entre 2 à 5 années

Moyenne

Entre 5 à 15 années

Haute

Plus de 15 années

Il faut noter que la garantie de nos traitements a été réalisé sur la base des conditions de laboratoire, lesquelles sont les heures de chambre de brouillard salin que l’acier supporte sans l’apparition de rouille. Néanmoins, chaque emplacement réel suppose une classe d’exposition différente. Donc, on fournit un extrait de la norme européenne EN ISO 12944 de Mai 1998 “Anticorrosion des structures en acier par systèmes de peinture de protection” où on montre plusieurs exemples d’atmosphères caractéristiques :


Catégorie de corrosivité

Exemples d’atmosphères caractéristiques de climat tempéré (informatif) 

Éxterieur

Intérieur

C1

Très faible

---

Bâtiments chauffés à atmosphères propres (bureaux, magasines, écoles, hôtels…)

C2

Faible

Atmosphères avec faible niveau de pollution. Surtout zones rurales.

Bâtiments non chauffés où il peut y avoir de la condensation (entrepôts, salle de sports…) 

C3

Moyenne

Atmosphères urbaines et industrielles, pollution modérée par le dioxyde de soufre. Zones côtières à faible salinité. 

Bâtiments de fabrication avec une humidité élevée et une certaine pollution de l’air (industrie alimentaire, blanchisserie…)

C4

Haute

Zones industrielles et zones côtières à salinité modérée.

Usines chimiques, piscines, navires et chantiers navals côtiers.

C5-I

Très haute

(Industrie)

Zones industrielles avec une humidité élevée et une atmosphère agressive.

Bâtiments ou zones avec une condensation presque permanente et une pollution élevée.

Dans le cas où l’inspection visuelle signale le besoin de retouches de peinture, il faudra prêter attention aux arêtes et coins qui peuvent montrer début de corrosion et perte d’éclat. On recommande de polir ces zones pour éliminer la rouille et appliquer la peinture ultérieurement. Les arêtes des pièces en acier sont les parties les plus sujettes à la corrosion et conséquemment la rouille apparaît avant. En fait, les parties, dont on parle, ne sont pas soumis aux essaies de bouillard salin car il n’est pas prévu par la réglementation correspondante.